Hyperrealisme


                  



Hyperréalisme - acrylique sur toile - illusion

Le chat au lavabo. Acrylique sur toile 60 cm x 60 cm 



" La froideur de l'hyperréalisme ...

La vraisemblance est parfois poussée tellement loin qu'elle produit sur le spectateur un effet de malaise. Mais ce malaise est surtout dû au fait que les œuvres hyperréalistes ne sont ni émouvantes, ni touchantes - seulement "vraies". L'hyperréalisme exprime par son regard clinique, dénué de sensations émotionnelles, une observation souvent acerbe de notre civilisation. Le réel est examiné minutieusement, passé au microscope, puis rendu par une image dans toute sa froide efficacité. Reproduire le réel, ou plus exactement reproduire une photographie, ne se fait pas sans quelques défauts dus à l'introduction de la main de l'homme. Ce ne sont d'ailleurs pas des défauts à proprement parler, puisque c'est en partie grâce à ces nuances entre la photographie et la peinture finale que les œuvres hyperréalistes sont souvent frappantes.Le décalage observé par le spectateur l'interroge alors sur sa perception du réel.



Acrylique sur toile . format 50P (116 x 81)


Et justement, la vraisemblance des œuvres hyperréalistes nous laisse souvent l'idée que la photographie, répandue et fortement usitée de nos jours, nous a justement imposé son mode de perception. Les relations entre la photographie et les œuvres hyperréalistes sont à mettre en parallèle avec les théories sémiotiques de Charles S. Peirce, qui définit trois types de signes: le premier est l'index ou indice, prélevé du monde, dans lequel on peut alors classer la photographie en tant que trace de ce qui a été; le deuxième est l'icône qui ne garde de l'original qu'une similitude, n'est associé à son référent que par analogie - parmi ces signes, la peinture; le troisième est le symbole, dont le rapport avec la chose n'est que purement arbitraire. L'artiste hyperréaliste, en tant que peintre, crée des icônes. Cependant, il les crée de façon à ce qu'elles ressemblent le plus possible à l'index. La nature indiciaire entre la photographie et son référent semble aisée à réaliser - et la photographie est désormais reconnue comme une technique accessible à tous.




Mécanique aquatique - trompe l’oeil

MECANIQUE AQUATIQUE . Acrylique et fluo sur toile . 150cm X 150 cm . voir l'Affiche de l'expo





Mais ce que tentent d'exprimer les artistes hyperréalistes, c'est que justement cette réalisation n'est pas évidente, voire même fastidieuse. L'introduction de la main de l'homme entre le signifié et le signifiant n'est pas évidente à mettre en œuvre. Et, en même temps, le résultat est frustrant. Le malaise ressenti face à une toile hyperréaliste est justement dû à ce manque d'émotion. Le problème n'est donc plus de saisir l'importance de la main de l'homme dans une œuvre, puisque l'émotion ne vient pas de là. "

Quelques lignes sur l'Hyperrealisme